Hillary Clinton redécouvre les prolétaires

Publié le par Franck Cellier


L’industrie va mal dans l’Indiana et c’est aux victimes de cette récession qu’Hillary Clinton s’est adressé samedi lors de son premier meeting à Indianapolis.


LA VIDEO DU MEETING




Peut-être pour la première fois de son histoire, l’Indiana va peser de tout son petit poids pour la désignation du candidat démocrate à la présidence américaine. Ce qui fait que les vedettes du moment, Barack Obama et Hillary Clinton, se disputent âprement les voix démocrates de cet Etat traditionnellement républicain.
Barack Obama fut le premier à se jeter sur la proie mais il n’a tenu pour l’instant qu’un seul meeting. Tandis qu’Hillary Clinton mobilise mari et enfant pour occuper chaque jour les titres des médias. A un point tel que Barack Obama vient de s’obliger à acheter des espaces publicitaires sur les télés pour ne pas perdre son capital sympathie.

L’élégant sénateur de Chicago séduit tout le monde par son charisme et on a tendance a oublier que l’ex première dame du pays n’est pas dénuée d’atouts en la matière. Elle a quand même prouvé dans de nombreux grands Etats qu’elle savait elle aussi galvaniser les foules. Elle l’a rappelé samedi à Indianapolis dans le gymnase plein à craquer d’un lycée de banlieue.

Le décor est presque minimaliste, en-dessous des éternels panneaux de basket. Mais le show est réglé à l’Américaine. Hillary Clinton, dont les aptitudes théâtrales ne sont plus à prouver, tourne au milieu de la piste comme une danseuse étoile. Elle dialogue avec son public. Et sa chanson réussit toutes les quatres minutes à soulever les choeurs et les applaudissements.

Dans un Etat plus touché que la moyenne par le chômage, celle qui tente désespérément de refaire sa centaine de délégués de retard sur le favori, a lourdement insisté sur le chapitre économique. Critiquant les multinationales qui engrangent les profits et délocalisent leurs entreprises, pronant un retour souple au protectionnisme, et promettant qu’elle fera tout pour que l’on puisse vivre et travailler au pays dans l’Indiana, elle a sérieusement réorienté son discours en faveurs des salariés les moins bien payés. Là est la clé du scrutin.
Qui d’Hillary Cinton ou de Barack Obaman sera le préféré de ceux qui sont parfois obligés de vendre leur maison à cause de la crise économique et qui ont été négligés par les gouvernements successifs? Réponse le 6 mais dans l’Indiana.














Rencontre avec K.P. Singh à la sortie du meeting









Lire également:


Samedi 29 mars 2008

A l'envers et contre tous


Jeudi 20 mars 2008

Idées simples en noir et blanc


Dimanche 16 mars 2008

Barack Obama en campagne (vidéo)







Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article