Un épicier à l'Elysée

Publié le par Franck Cellier

En Amérique, si tu veux être méga-classe, tu dois parler français. Pas comme Jon qui est aidé par un traducteur dans nos éditions françaises mais avec ta vraie bouche. Tous les jours, il se trouve quelqu'un qui essaie de s'adresser à moi en français. Et pour ne pas le vexer, je me dois de faire comme si je le comprenais parfaitement malgré ses approximations. En langage codé, il veut me dire qu'il est cultivé bien au-delà de la moyenne.
Tous ces "bone-zour" et "comment z'allez vous" souriants sont autant de défis à ce qui est ici généralement qualifié de "french arrogance". Alors quand le New-York Time peut se défouler sur un inculte notoire de la banlieue parisienne, fût-elle de l'ouest, il ne s'en prive pas. Il s'est offert cette semaine une pleine page sur notre Sarkozy national sous le titre "a lowbrow in high office ruffles France" qu'on peut librement traduire par "le président épicier ridiculise la France". Pour illustrer toute l'inculture de Monsieur Bling-Bling, le Times imprime côte à côte une photo de de Gaulle avec Malraux et une autre de Sarkozy avec ses Ray-Ban, ses gardes du corps, son mannequin et sa béatitude de parvenu.
Bien visé. Là où ça fait mal.
Garfield

Publié dans Parole aux Comics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

les agathois 19/04/2008 13:16

bravo; c'est bien vu